Les professeurs diplômés d’état ont par délégation fédérale le droit de décerner les grades jusqu’à la ceinture marron.

L’examen en vue de l’obtention de la ceinture noire se décompose en 4 Unités de Valeurs ; il se déroule hors du club devant un jury dans lequel le professeur ne peut siéger.

  • UV 1 : le kata que l’on peut traduire par « formes imposées ». C’est la partie technique n°1, elle demande de la précision et beaucoup de préparation.
     
  • UV 2 : La connaissance de la nomenclature des mouvements pratiqués debout et au sol. C’est la partie technique n°2. On parle de Gokyo.
     
  • UV 3 : la compétition ou shiaï ou encore TEC ; il s’agit de gagner 5 combats dans un groupe de 6 combattants qui viennent eux aussi pour obtenir ce grade, le lutte est chaude !
    Pour ceux qui veulent plus de précisions  il faut obtenir au moins 44 points voire 50 en une seule fois (3 ippon et 2 waza ari) ou 100 points en cumulant des victoires sur plusieurs shiaï.

     
  • UV 4 : l’évaluation de l’engagement personnel dans la vie du club et dans celle de la fédération.

Ce processus se reproduit à l’identique pour tous les « dans » ; le niveau d’exigences monte pour chaque grade postulé.

Les ceintures de couleurs (de la blanche à la marron) peuvent obtenir des « degrés » qui trouvent leurs équivalents en « dan » pour les ceintures noires.